Club Agapornis

Forum du CFA (Comité Français Agapornis) dédié à l'élevage des Agapornis plus communément appelés Inséparables.

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

discussion facteur foncé sur le lutino

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bonjour:

J'ai deux remarques concernant les messages en haute.

Le facteur foncé est un diminution de la zone spongieuse de la barbe.
A cause de ça plus de lumière est absorbé par la mélanine dans le medulla.
Quand plus de la lumière est absorbé, moins de la lumière est réfléchi.

Un ino n'a plus de mélanine, donc on ne voit pas une différence de couleur.
Bien que génétiquement il y a lutino, lutino D et lutino D D ou même
albino, albino D et albino D D, aucun différence de couleur est possible.
Seulement le plumage devient plus rugueuse, parce-que les barbes sont plus petite
de diametre.

Il n'y a pas de "pastel/ino" (pastel porteur de ino), seulement PastelIno vert,
PastelIno bleu etcetera.

Pastel, d.e.c. et NSL ino sont trois alternatives ou expressions d'une gène
et se trouvent à exactement le même locus sur le couple de chromosomes.
Comme ils sont récessives ils doivent être présent deux fois pour être visible.
2 x ino (a / a) = visiblement ino
2 x pastel (a*pa / a*pa) est visiblement pastel
2 x dec (a*dec / a*dec) = visiblement dec.
Mais il y a en plus:
1 x pastel + 1 x ino (a*pa / a) = PastelIno
1 x dec + 1 x ino (a*dec / a) = DecIno
1 x pastel + 1 x dec ( a*pa / a*dec) = PastelDec

Un mutation récessive est écrit en lettres mineures:
p.e. "a" (de albino) est le nom de la famille.
Un allèle (alternative est écrit en super script, simulé par un *,
donc "a*pa" est effectivement "a" plus "pa en super script".

Ces trois derniers ne sont pas des mutations (impossible d'élever un vert/PastelIno)
mais des phénotypes seulement.
Le raison de les d'écrire en un mot mais avec les allèles capitalisé.
(Pour plus d'info voyez mes articles dans "Génétique pour les peureux")

Wessel van der Veen.

Voir le profil de l'utilisateur

flodu33

avatar
Administrateur
Administrateur
Wessel van der Veen a écrit:Bonjour:

J'ai deux remarques concernant les messages en haute.

Le facteur foncé est un diminution de la zone spongieuse de la barbe.
A cause de ça plus de lumière est absorbé par la mélanine dans le medulla.
Quand plus de la lumière est absorbé, moins de la lumière est réfléchi.

Un ino n'a plus de mélanine, donc on ne voit pas une différence de couleur.
Bien que génétiquement il y a lutino, lutino D et lutino D D ou même
albino, albino D et albino D D, aucun différence de couleur est possible.
Seulement le plumage devient plus rugueuse, parce-que les barbes sont plus petite
de diametre.


Wessel van der Veen.

on avait déjà parlé, et je suis d'accord sur la théorie mais pas dans la pratique ...

Ou alors comment expliquez-vous la différence de couleur qu'il peut y avoir entre différents lutino ?


_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Ciao Flo:

Du même façon qu'il y a une difference entre un vert "ordinaire" et un vert "brilliant".
Le dernier possede toute la quantité de psittacofulvine jaune, l'autre un peu moins.
Mettez 10 roseicollis vert dans dix cages d'éxposition et vous aller voir des tintes de vert different.
Seulement par sélection on peut arriver a un vert "brilliant".
Puis vous enlever la mélanine (en rajoutant le facteur SL ino) et vous aller arriver a un jaune "brilliant".

Wessel van der Veen.

Voir le profil de l'utilisateur

Jean-Mathieu

avatar
Membre Actif
Membre Actif
Je suis du même avis que vous Wessel.

Il y a eu quelques coincidences et les éleveur en ont fait un dogme.
Du coup on va inconsciemment faire des rapprochements entre la luminosité du jaune et le facteur foncé.
Chaque éleveur va faire ses propres conclusions empiriques, ça se transforme en "m'a t-on dit" puis en fait incontestable.
J'ai des lutino très jaune et d'autres beaucoup moins et tous sans facteur foncé.

Florian, c'est le même cas pour le pallid. Certains sont plus jaunes que d'autres et cela n'est pas obligatoirement dût à une diminution plus élevée de la mélanine mais aussi une présence peut être plus importante de pigments psittacine. Tout cela est dût à la selection donc la prise en compte d'autres gènes.

Voir le profil de l'utilisateur http://parlonsdenosplumeaux.forumactif.org/

Jean-Mathieu

avatar
Membre Actif
Membre Actif
Wessel van der Veen a écrit:Ciao Flo:

Du même façon qu'il y a une difference entre un vert "ordinaire" et un vert "brilliant".
Le dernier possede toute la quantité de psittacofulvine jaune, l'autre un peu moins.
Mettez 10 roseicollis vert dans dix cages d'éxposition et vous aller voir des tintes de vert different.
Seulement par sélection on peut arriver a un vert "brilliant".
Puis vous enlever la mélanine (en rajoutant le facteur SL ino) et vous aller arriver a un jaune "brilliant".

Wessel van der Veen.

Mais je m'interroge quand même.
La psittacofulvine jaune absorbe aussi de la lumière, est-ce que cette absorption peut être plus importante grace à la diminution de la zone spongieuse de la barbe? Donner ainsi un aspect plus jaune car moins de lumière blanche relibérée?

Voir le profil de l'utilisateur http://parlonsdenosplumeaux.forumactif.org/
Bonjour Jean-Mathieu:

Vous avez écrit:
>>La psittacofulvine jaune absorbe aussi de la lumière.....>>

Non, la psittacofulvine réflecte seulement les ondes jaune de la lumière.

La lumière du jour est composé de 7 couleurs (rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet).
Un surface coloré réflecte le couleur de cet surface.
Noir: absorbe les ondes de toute les couleurs.
Blanc: réflecte tous ces ondes.

Wessel van der Veen.

Voir le profil de l'utilisateur

Jean-Mathieu

avatar
Membre Actif
Membre Actif
Wessel van der Veen a écrit:Bonjour Jean-Mathieu:

Vous avez écrit:
>>La psittacofulvine jaune absorbe aussi de la lumière.....>>

Non, la psittacofulvine réflecte seulement les ondes jaune de la lumière.

La lumière du jour est composé de 7 couleurs (rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet).
Un surface coloré réflecte le couleur de cet surface.
Noir: absorbe les ondes de toute les couleurs.
Blanc: réflecte tous ces ondes.

Wessel van der Veen.

Si elle reflète que la lumière jaune c'est qu'elle aborbe le reste Wink

Voir le profil de l'utilisateur http://parlonsdenosplumeaux.forumactif.org/

flodu33

avatar
Administrateur
Administrateur
Wessel van der Veen a écrit:Ciao Flo:

Du même façon qu'il y a une difference entre un vert "ordinaire" et un vert "brilliant".
Le dernier possede toute la quantité de psittacofulvine jaune, l'autre un peu moins.
Mettez 10 roseicollis vert dans dix cages d'éxposition et vous aller voir des tintes de vert different.
Seulement par sélection on peut arriver a un vert "brilliant".
Puis vous enlever la mélanine (en rajoutant le facteur SL ino) et vous aller arriver a un jaune "brilliant".

Wessel van der Veen.

Merci Wessel pour ces explications ...je reste perplexe malgré tout geek


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

flodu33

avatar
Administrateur
Administrateur
Jean-Mathieu a écrit:Je suis du même avis que vous Wessel.

Florian, c'est le même cas pour le pallid. Certains sont plus jaunes que d'autres et cela n'est pas obligatoirement dût à une diminution plus élevée de la mélanine mais aussi une présence peut être plus importante de pigments psittacine. Tout cela est dût à la selection donc la prise en compte d'autres gènes.

Pour les pallid, je pense que c'est plus compliqué que cela personnellement ...

Jean-Luc avait un mâle pallid verdâtre qui donnait que des femelles jaunâtre ....Pourquoi ?? (évidemment il a pas eu 20 ou 30 jeunes femelles pour que ça soit représentatif mais bon...)


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

Jean-Mathieu

avatar
Membre Actif
Membre Actif
flodu33 a écrit:
Jean-Mathieu a écrit:Je suis du même avis que vous Wessel.

Florian, c'est le même cas pour le pallid. Certains sont plus jaunes que d'autres et cela n'est pas obligatoirement dût à une diminution plus élevée de la mélanine mais aussi une présence peut être plus importante de pigments psittacine. Tout cela est dût à la selection donc la prise en compte d'autres gènes.

Pour les pallid, je pense que c'est plus compliqué que cela personnellement ...

Jean-Luc avait un mâle pallid verdâtre qui donnait que des femelles jaunâtre ....Pourquoi ?? (évidemment il a pas eu 20 ou 30 jeunes femelles pour que ça soit représentatif mais bon...)

Je ne vois pas où est le problème Wink
Les gènes qui entrent en compte dans la selection viennent du père comme de la mère.
Même si le male est de qualité, la femelle peut fournir à la descendance des gènes qui vont à l'encontre de la bonne "selection pallid". Il n'a qu'à changer de femelle et il verra Wink

C'est pour cela qu'on accouple le turquoise avec le turquoise et le aqua avec le aqua.
C'est la méthode de Rudy Bleyens et beaucoup d'autres.
Quand la mutation est bien fixé il est inutil voir défavorable de réacoupler l'oiseau X avec un vert car il risque de détruire toute la selection qui s'est fait pour obtenir l'oiseau X.

Un pallid vert accouplé à un pallid vert donne dans presque tous les cas que du pallid vert.

Voir le profil de l'utilisateur http://parlonsdenosplumeaux.forumactif.org/

flodu33

avatar
Administrateur
Administrateur
intéressant ta réponse...


_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour Jean-Mathie:

Vous avez écrit:
>>Si elle reflète que la lumière jaune c'est qu'elle absorbe le reste>>

Ce n'est pas juste, mais finalement c'est ma faute Smile.
Je me suis mal exprimé.

Le cortex avec de la psittacofulvine dedans ne réflecte pas tout les ondes jaunes,
seulement celles qui tombent sous un angle moins que 42 % sur la barbe.

(Le cortex, étant faite de kératine est plus ou moins transparent.
C'est plus ou moins la même matière que vous ongles.
Un part de l'ongle est disons blanc (le partie qu'on coupe), l'autre
part est disons rose.
Si vous mettez p.e. l'ongle du poux devant une lampe brûlante ce couleur rose
change.)

La reste des ondes jaunes et les autre six couleurs du spectre passent la zone spongieuse.
Par interférence positive la zone spongieuse tourne la lumière blanc en lumière bleu.
Le part de la lumière qui n'est pas absorbé par la mélanine dans la médulla est réflecté par
les vacuoles (boules minuscule de gaz) dispersé entre les granules de mélanine.
La lumière bleu passe la zone spongieuse une deuxième fois et en plus le cortex avec
son "filtre" de jaune.
Bleu + jaune faites vert.

Quand il n'y a pas de mélanine dans la médulla il n'y a pas d'absorbation et donc c'est de
la lumière blanc qui passe le cortex jaune.

J’espère c'est un peu plus clair maintenant.

Wessel van der Veen.

Voir le profil de l'utilisateur

flodu33

avatar
Administrateur
Administrateur
plus clair ou plus sombre, je ne sais pas Laughing


pour ceux qui suivent, un lien qui peut peut-être aidé

http://fr.wikipedia.org/wiki/Plume

avec un agrandissement d'une image prise sur ce site


_________________
Voir le profil de l'utilisateur

flodu33

avatar
Administrateur
Administrateur
Wessel, comment peut-on expliquer que sur certains "albino" donc turquoise ino délavé Very Happy (c'est sur eux que j'ai pu l'observer le plus souvent), on arrive à "deviner" des reflets bleu très clair sur le croupion, ou parfois violet ou encore "gris-marron", ce qui semble corréler avec des parents clairs, ou ayant du violet ou des facteurs foncés ou bien avec leurs progénitures??

En théorie il n'y a plus de mélanine, mais en pratique n'en reste t'il pas un petit % ou même 0,2% ?? confused


_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour Flo:

Je ne crois pas que le dessin est tout à fait correct.

En parlant d'une plume vert de la poitrine on distingue trois zones:
le cortex qui contient psittacofulvine jaune
La zone spongieuse, des tubes minuscules qui font une réfraction de lumière par interférence positive et ne pas par l'effet Raleigh
la médulla, qui contient des granules de mélanine noir et des vacuoles.
Un cross-cut (la coupe d'une barbe) est plutôt ovale.
Il faut que je pars maintenant, je chercherai un meilleur exemple demain.

Wessel van der Veen.

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour:

Je n'ai pas encore trouvé le dessin d'une coupe de barbe que je trouve trés clair.
Malheureusement j'ai 8.4 mètres de livres feuiller.


Bien qu'on dit qu'un ino ne possede plus de mélanine, je ne crois pas qu'il est possible qu'un animal est capable de survivre sans mélanine, si seulement on pense au rayes nuisibles dans le région de la lumière U(ltra) V(iolet)

Même chez les perruches ondulées au début les lutinos et albinos avaient souvent une suffusion vert ou bleu, indiquant qu'il restait encore de mélanine.

Au début pas mal des roseicollis lutino avaient le croupion blanc avac un suffusion bleu.
Maintenant on rencontre ça seulement dans les souches sans sélection aucun.

Le "bleu" est une vague récente, le bleu ino est plus récente encore.
Donc les mots "mystiques" sont simplement: manque de sélection.

Wessel van der Veen.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum